> Environnement : Le commerce mondial de l'amiante reste florissant

Publié le par enerli

 

05.07.2011 - Si la production et l'utilisation de l'amiante sont interdites dans de nombreux pays, ce n'est pas le cas partout. Deux millions de tonnes sont encore produites chaque année

 

La santé n'a pas le même prix partout. L'utilisation et l'importation de l'amiante est interdite dans une cinquantaine de pays riches, dont la France, mais pas dans les pays en voie de développement. Deux millions de tonnes sont encore produites chaque année.

 

Les pays producteurs (en 2009)

Russie : 1 000 000 tonnes

Chine : 380 000 tonnes

Brésil : 288 000 tonnes

Kazakhstan : 230 000 tonnes

Canada : 150 000 tonnes

 

Excellent isolant, résistant au feu, et surtout bon marché, ce matériau reste très prisé dans le BTP ou dans la mécanique. La Chine et l'Inde en sont les premiers consommateurs, suivis de la Russie et du Brésil.

 

Une prise de conscience émerge : la Chine n'utilise plus d'amiante dans les constructions neuves. En Inde, un projet de loi envisage son interdiction… mais la production continue dans des conditions de sécurité désastreuses.

 

La palme de l'hypocrisie revient au Canada, cinquième producteur mondial. L'usage d'amiante n'y est pas totalement interdit, mais si drastiquement réglementé que la totalité des 150 000 tonnes extraites des mines québécoises est destinées à l'exportation.

 

Pour protéger ce marché de 90 millions de dollars, le Canada a refusé, le 22 juin dernier, d'inclure l'amiante sur la liste des substances dangereuses de la convention de Rotterdam. Cette inscription aurait contraint les exportateurs à avertir des risques pour la santé.

 

Src : Anneael DURAND du 5 juillet 2011 © METRO

Publié dans ENVIRONNEMENT

Commenter cet article