> Solaire photovoltaïque : son électricité sera bientôt moins chère que celle des autres énergies

Publié le par enerli

L'américain General Electric prévoit que l'électricité produite grâce au soleil sera plus compétitive que celle issue des matières fossiles, voire du nucléaire, dans les 3 à 5 années à venir.


L'électricité solaire est-elle en passe de gagner la bataille du coût ? C'est ce dont sont convaincus les responsables de la société multinationale américaine General Electric (GE). L'énergie solaire devrait devenir, dans les 3 à 5 ans à venir, moins coûteuse que celle issue de ressources fossiles voire des centrales nucléaires, a déclaré ce jeudi, Mark M. Little, le directeur général de la recherche de GE.

 

Ce dernier appuie sa prédiction sur le fait que son entreprise a développé récemment des panneaux solaires à couche mince dont le rendement atteint 12,8 %, soit une performance comptant parmi les meilleures dans l'offre des panneaux photovoltaïques couramment fabriqués dans le monde. Afin de produire industriellement ces panneaux GE est en train de construire une usine qui emploiera 400 personnes. Son ouverture est prévue pour 2013. Elle sera apte à produire un nombre suffisant de panneaux pour équiper 80.000 foyers par an.

 

Progrès techniques

 

Avec sa technologie GE estime qu'il pourra abaisser le coût du kilowattheure (kWh) « à moins de 15 cents » quand le prix de 1 kWh, selon les chiffres officiels, s'étage aux États-Unis entre 6.1 cents dans l'État du Wyoming à 18,1 cents dans le Connecticut.

 

GE n'est pas seul à prévoir que l'électricité solaire atteindra bientôt la parité réseau. Dans une étude récente, Gaetan Masson économiste à l'European Photovoltaic Industry Association ( EPIA ), prédit que dès 2017 l'électricité solaire sera compétitive en Allemagne dont le parc est le plus développé d'Europe. Et dès 2020 en France comme dans la majorité des pays européens. Ceci autant pour les installations chez les particuliers que pour les grandes centrales au sol. Le tout sans aides ni subventions.

 

La principale explication à ce regain de compétitivité tient dans les progrès techniques réalisés par les fabricants sur le rendement des cellules de silicium qui ont fait chuter les prix des panneaux. Parallèlement le fort développement du marché soutenu dans tous les pays par des aides et des subventions d'États, a également poussé les prix à la baisse.

 

Du coup, dans les régions fortement ensoleillées comme la Californie, le Maghreb, certaines régions turques ou encore le sud de l'Italie et de l'Espagne, l'électricité solaire est déjà devenue compétitive.

 

Il faut toutefois remarquer que dans ces régions, le coût du kilowattheure délivré par le réseau traditionnel est très élevé, ce qui accélère l'atteinte à la parité des prix. Reste que toutes ces prévisions vont interpeller beaucoup de monde à l'heure ou, après la catastrophe de Fukushima au Japon, États, fournisseurs d'électricité privés comme publics s'interrogent sérieusement sur leur modèle énergétique.

 

Src : Rémy Janin du 27 mai 2011 © latribune.fr 

Commenter cet article