> Solaire photovoltaïque : le secteur qui défie la crise

Publié le par enerli

Le 10ème rapport européen sur l’industrie photovoltaïque montre qu’au cours des 10 dernières années la production a été multipliée par 500. Et les investissements vont encore doubler d’ici à 2015, ce qui en fait le secteur industriel à la plus forte croissance au monde.

 

En 10 ans, l’Europe a installé de loin le plus grand nombre de panneaux solaires et la Chine est devenue le premier fabricant.

 

En 2010, résume le PV Status Report, publié par le centre Joint Research Centre (JRC) de la Commission européenne, la production de panneaux photovoltaïque a explosé à 23,5 GW, deux fois plus qu’en 2009, et les installations de panneaux ont atteint 17 à 19 GW. Un chiffre qui recouvre les installations raccordées au réseau, car il n’y a guère d’estimations fiables pour les installations isolées.


L'Europe en pointe pour la production, plus pour la fabrication

 

Avec plus de 29 GW installées (et raccordées) fin 2010, l’UE produit plus de 70% de l’électricité photovoltaïque mondiale.

 

Mais si le leadership européen des installations est une tendance durable depuis 10 ans, la production a en revanche connu une révolution, avec la montée de la Chine en première place, suivie de Taïwan, reléguant au second plan l’Allemagne, longtemps leader mondial, ainsi que le Japon.

 

Le rapport, qui a passé en revue plus de 300 entreprises, souligne que parmi les 20 plus gros producteurs en 2010, seuls 4 ont des usines en Europe : l’américain First Solar (qui produit aux USA, en Allemagne, en Malaisie et au Vietnam), l’allemand Q-Cells (Allemagne et Malaisie), le norvégien REC (Norvège et Singapour) et l’allemand SolarWorld (Allemagne et USA).

 

Les producteurs européens restants sont d’ailleurs en grandes difficultés, Q-Cells et REC ont vu leurs marges laminées par la baisse continue des prix du silicium et des panneaux et SolarWorld vient d’annoncer la fermeture d’une usine aux Etats-Unis et d’une autre en Allemagne. Les allemands Solon et Conergy sont également en difficultés.

 

Encore des leviers de croissance


Les panneaux photovoltaïques ont en effet vu leur prix chuter de 50% sur les 3 dernières années, souligne le rapport, en raison d’une surproduction. Et ce phénomène va se poursuivre puisque les investissements dans le secteur pourraient encore doubler d’ici à 2015, à 70 milliards d’euros contre 35-40 milliards en 2010. Les prix de vente aux consommateurs vont aussi continuer de diminuer.

 

Même avec la crise actuelle, les plans de soutien au secteur sont de plus en plus nombreux, via des normes obligatoires de recours au solaire pour les compagnies d’énergie ou des tarifs de rachat subventionnés. Combinés à la hausse des prix de l’énergie et à la lutte contre le réchauffement climatique, ils devraient assurer au secteur photovoltaïque une croissance soutenue.

 

A long terme, le taux de croissance du photovoltaïque restera élevé. Pour réduire leurs coûts, certains industriels cherchent à diminuer la quantité de silicium par cellule et à augmenter le rendement, d’autres développent les cellules en couches minces et le photovoltaïque à concentration, qui allie les panneaux classiques à des lentilles qui concentrent les rayons solaires.

 

Src : Laurence Benhamou du jeudi 08 septembre 2011 © GreenUnivers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article