> Solaire photovoltaïque : la Chine conforte sa position dominante

Publié le par enerli

 

Les entreprises chinoises confortent leur position dominante sur le marché mondial de l'énergie solaire en écartant leurs concurrents étrangers, mais les nouveaux leaders sont également aux prises avec des problèmes de bas prix et de surcapacités.

 

Les experts estiment que la Chine a désormais 70% des parts de marché mondiales des panneaux solaires, une performance obtenue en moins de dix ans grâce à une tarification très agressive et la faillite de trois concurrents américains dans les deux derniers mois.

 

La position des acteurs chinois s'est assurément améliorée cette année, estime Tang Xiaodong, un analyste du cabinet de conseil CEBM basé à Shanghai.

 

Produire moins cher est la ligne directrice de l'industrie et les avantages des entreprises chinoises en ce domaine se sont clairement imposés, ajoute-t-il.

 

Les prix des panneaux solaires chinois ont chuté à environ 1,2 dollar par watt produit. Ce coût était d'environ 1,7 dollar l'an dernier et il est nettement plus faible que la moyenne mondiale (en 2010) d'environ 2 dollars par watt généré.

 

Mais la spirale descendante des prix n'a pas porté des coups qu'à la concurrence étrangère : les entreprises chinoises elles-mêmes en souffrent.

 

Tout le monde est confronté à la baisse des prix, à l'augmentation des stocks et à la dureté de la situation, affirme sous le couvert de l'anonymat un responsable de Yingli Green Energy, une des plus importantes sociétés chinoises du secteur de l'énergie solaire.

 

Les entreprises chinoises sont régulièrement accusées à l'étranger de bénéficier d'avantages inéquitables, notamment de financement à bon marché obtenu auprès des banques d'Etat.

 

Elles ne sont pas les seules toutefois à recevoir l'aide du gouvernement: Solyndra, une firme de la Silicon Valley qui fabrique des panneaux solaires, a ainsi bénéficié en 2009 du plan de relance de l'administration Obama, sous la forme d'une garantie d'emprunt du ministère de l'énergie à concurrence de 535 millions de dollars.

 

Cela n'a pas empêché la société de devoir fermer ses portes deux ans plus tard, face à la concurrence chinoise. Tout comme Evergreen Solar, qui a été cotée au Nasdaq et SpectraWatt, également victime de la guerre des prix dans le solaire.

 

Mais avant même l'effondrement de ces trois sociétés américaines, la Chine comptait déjà le plus grand producteur mondial de panneaux solaires, Suntech.

 

Les récentes faillites retentissantes d'entreprises innovantes de l'industrie solaire sont regrettables, a indiqué Suntech dans un communiqué à l'AFP. Toutefois, une concurrence entre des entreprises dynamiques et novatrices est cruciale pour stimuler l'efficacité, la productivité et la croissance du secteur.

 

Les entreprises chinoises sont aujourd'hui presque exclusivement tournées vers les exportations, avec pas moins de 95% de la production vendue à l'étranger, selon des estimations de professionnels.

 

Mais les analystes s'attendent à une hausse de la demande intérieure, grâce à des garanties gouvernementales de prix d'acquisition pour les équipements entrant dans le réseau d'approvisionnement électrique national.

 

Premier consommateur d'énergie au monde, Pékin cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis du charbon et a adopté des programmes ambitieux dans le domaine des énergies renouvelables ainsi que dans le nucléaire.

 

La période pendant laquelle la production photovoltaïque chinoise s'est résumée purement à l'exportation touche à sa fin, estime le cabinet américain GTM Research.

 

Src : Romandie News du 18/09/2011 © AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article