> Solaire photovoltaïque : combien cela rapporte ?

Publié le par enerli

 

 Pour la période du 1er juillet 2011 au 30 septembre 2011, le tarif d’achat de l’électricité d’origine photovoltaïque est désormais de 0,4255 € / kWh.

 

Depuis le 1er juillet 2011, le tarif d’achat de la production photovoltaïque a baissé d’environ 10 %. Malgré cela, le photovoltaïque reste un investissement rentable, qui permet d’obtenir des revenus pendant 20 ans. De plus, les aides accordées par le gouvernement permettent de faciliter l’accès de cette solution aux particuliers.

 

Crédit d'impôt

 

Afin de soutenir la politique de réduction des émissions de CO2, l’Etat a mis en place une aide à l'acquisition de solutions d’économie d’énergie, en vue de promouvoir et développer les énergies renouvelables. Le crédit d’impôt pour le solaire photovoltaïque s’adresse aux particuliers ayant fait réaliser par un professionnel une installation de 3 kWc maximum intégrée au bâti de leur résidence principale. Le taux de l’aide en question est de 22 % sur le matériel éligible. Pour l’être, il faut que le matériel soit estampillé CSTBat, EN 61215 et/ou NF EN 61646. Cela ouvre le droit au « remboursement » d’une partie de la dépense.


Le calcul est relativement simple: le crédit d’impôt sera égal à 22 % du prix du matériel si celui-ci est inférieur au montant éligible qu’il vous reste, ou à 22 % du plafond éligible si le matériel coûte plus cher. Ce plafond est déterminé par votre état civil d’une part, et d’autre part par les dépenses ayant déjà été réalisées en utilisant le crédit d’impôt sur une période de « 5 ans glissants ». Pour prendre l’exemple d’un couple marié soumis à une imposition commune ayant fait installer pour 16.000 € de panneaux solaires photovoltaïques, le montant du crédit d’impôt qu’ils percevront est de 3.520 €, ce qui est loin d’être négligeable !

 

Le tarif d'achat

 

EDF a obligation d’acheter la production photovoltaïque des particuliers respectant les conditions mentionnées plus haut. Le tarif d’achat est garanti pour 20 ans à hauteur du montant en vigueur à la date de demande de raccordement à ERDF. Malgré les baisses successives, le tarif de 0.46 €/kWh* reste l’un des plus élevés en Europe.

 

Afin d’illustrer cela, prenons l’exemple d’une installation dans le Sud de la France, avec une valeur d’ensoleillement moyenne de 1.760 kWh/m2/an. Avec 20 m2 de panneaux solaires, cela rapporte plus de 1.500 € par an. Ces valeurs n’ont rien de faramineux, et sont comprises entre 900 et 1.800 € de production solaire non-imposable.

 

Src : Julien NARGEOT du 7 juillet 2011 © Quelle Energie

Commenter cet article