> Energies renouvelables : les ENR produisent beaucoup plus d'énergie que le nucléaire !

Publié le par enerli

Les données utilisées dans le présent document ne sont pas des "inventions d'écologistes incompétents" mais les chiffres les plus officiels, provenant de l'Agence internationale de l'énergie. Ils sont consultables dans le document annuel Key World Energy Statistics, en ligne ici :


http://www.iea.org/textbase/nppdf/free/2010/key_stats_2010.pdf

 

En page 6 de Key World Energy Statistics 2010 (qui donne les chiffres de 2008), on constate que la part du nucléaire est de 5,8% de l'énergie primaire mondiale. Et les énergies renouvelables sont à 2,2% + 10% + 0,7% = 13%, soit plus du double.

 

Mais ce n'est pas tout : ces chiffres sont trompeurs en faveur du nucléaire. En effet, lorsque l'on compte l'énergie dite "primaire", cela consiste concrètement à prendre en compte toute l'énergie sortant d'une installation. Or, si l'on regarde une centrale nucléaire, l'électricité n'est en fait qu'une petite part de l'énergie produite : la majeure partie est de la chaleur, rejetée dans la nature sous forme de vapeur d'eau (que l'on voit s'échapper des tours de refroidissement) et, surtout, sous la forme de milliards de litres d'eau chaudes rejetés dans les rivières ou la mer.


Au total, ce sont les deux tiers de l'énergie primaire d'une centrale nucléaire qui sont perdus dans l'environnement.

 

Donc, lorsque le nucléaire est annoncé à 5,8% de l'énergie mondiale, c'est une forme de tromperie : sur ces 5,8%, près de 4% sont perdus et donc inutiles, mais ils sont quand même comptés dans la part du nucléaire !

 

Certes, d'autres énergies sont concernées par ce phénomène, mais le nucléaire est l'énergie qui a, de loin, le plus de déperdition. De plus, certaines énergies n'ont quasiment aucune perte. C'est par exemple le cas de l'hydroélectricité.

 

L'hydroélectricité à elle seule produit plus d'électricité que le nucléaire :


En page 6 de Key World Energy Statistics, on constate que le nucléaire est annoncé à 5,8% de l'énergie mondiale, et l'hydroélectricité seulement à 2,2%. Or, en pages 16 et 18, on constate que le nucléaire a produit en un an 2700 Twh d'électricité, alors que l'hydroélectricité a généré… 3300 Twh. C'est à dire bien plus !

 

Vous ne rêvez pas : 3300 Twh correspondent à 2,2% de l'énergie primaire mondiale, quand 2700 Twh correspondent à 5,8% ! C'est bien la démonstration que la calcul en "énergie primaire" est une forme de tromperie qui permet de gonfler artificiellement la part du nucléaire.

 

Mais même en comptant en "énergie primaire", les énergies renouvelables produisent bien plus que le nucléaire.

 

CQFD. Il n'y a qu'en France, après 40 ans de désinformation pronucléaire, que l'on croit que les renouvelables sont négligeables par rapport au nucléaire...

 

Src : © Observatoire du Nucléaire - 2010

 

 

 

Publié dans ENR : GENERALITES

Commenter cet article