> ECONOMIE : EN SUISSE, UN SALARIE SUR DEUX GAGNE PLUS DE ... 5.100 € PAR MOIS !

Publié le par enerli

 

29.04.2014 - En dix ans, le niveau du salaire médian pour l'ensemble du secteur privé a augmenté de 13,4% en termes nominaux, mais les écarts se sont creusés.

 

 

Bas du formulaire

6.118 francs suisses (l'équivalent de 5.100 euros): le salaire médian des salariés suisses a de quoi faire rêver les Français, dont la moitié gagne moins de 1.675 euros bruts par mois. Il a augmenté de 3,2%, par rapport à 2010, d'après une enquête publiée lundi par l'Office fédéral de la statistique, à 3 semaines d'un référendum pour un salaire brut minimum (de 4.000 CHF soit 3.280 euros par mois).

Notons au passage que les salaires mensuels français et suisse ne peuvent être comparés, tant le coût de la vie, la durée du travail, la répartition du 13e mois, le système de sécurité sociale diffèrent d'un pays à l'autre.

 

Les écarts se sont creusés...

Quoi qu'il en soit, d'après cette étude, en dix ans, le niveau du salaire médian pour l'ensemble du secteur privé a augmenté de 13,4% en termes nominaux, mais les écarts se sont creusés. Ainsi, de 2002 à 2012, les 10% des personnes les mieux payées ont vu leur rémunération croître de 22,5%. Pour les salariés les moins bien lotis, la hausse s'est limitée à 9,5%.

Au niveau du pouvoir d'achat, l'écart est encore plus flagrant. Les salaires des mieux rémunérés ont progressé de 7,1%, alors que les moins payés ont subi une baisse de 0,6%.

En Suisse, les quelque 268.000 personnes qui gagnent moins travaillent principalement dans les services à la personne, comme la coiffure ou l'entretien (près de 52%), l'hôtellerie et la restauration (38%) et la vente (20%).

 

...notamment entre hommes et femmes

La différence salariale entre hommes et femmes, qui s'était légèrement réduite au fil du temps, a augmenté de 0,5% en deux ans, passant à 18,9%.

Les salariées de 40 à 49 ans exerçant une fonction à haut niveau de responsabilité touchent en moyenne 25,1% de moins que les hommes présentant le même profil.

Les étrangers sont aussi moins bien servis que les Suisses, sauf dans les postes de direction. Les cadres internationaux ont ainsi gagné en moyenne 11.250 CHF par mois, contre 9.683 CHF pour leurs équivalents suisses. En revanche, les Suisses occupant des postes moins qualifiés ont obtenu un salaire plus élevé (5.729 CHF) que les étrangers (5.226 CHF).

 

Des meilleurs salaires dans les banques et les assurances

L'enquête montre aussi que ce sont les banques et les assurances qui payent le plus leurs cadres dirigeants, avec respectivement 52.151 francs suisses et 43.281 francs suisses par mois, loin devant l'hôtellerie (11.827 francs) et la construction (16.025 francs).


L'enquête, menée tous les deux ans, est basée sur les données de quelque 35.000 entreprises comptant environ 1,5 million de salariés.

Src : LaTribune.fr du 29.04.2013 ©

Publié dans ECONOMIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article